+33.(0)2.43.53.18.81 info@shortways.com
  • Français

Selon PwC, la transformation de la fonction finance est une des grandes priorités de l’année 2016: 40% des Directeurs Financiers citent cet enjeu dans leur Top 3 des priorités.

La transformation de la fonction finance porte sur quatre grands projets :

  • la simplification des process
  • la réduction des coûts
  • la gestion des compétences et des talents
  • l’évolution des systèmes d’information

On l’aura compris, la transformation de la fonction finance est avant tout un défi stratégique, humain et technologique : les trois sont complémentaires et indissociables !

transformation-fonction-finance-systeme-information

La nécessité de s’adapter aux changements internes et externes

Depuis les années 2005, de nombreuses entreprises ont entamé des projets de transformation de la fonction financière mais cette évolution s’est accrue ces derniers temps, pour plusieurs raisons :

  • L’évolution des règlementations : normes IFRS, Solvabilité II… les entreprises doivent pouvoir répondre aux exigences des différentes règles financières
  • Plus de réactivité et d’agilité pour répondre aux besoins opérationnels et au marché : les directions financières doivent apporter toujours plus de transparence et de détails dans leurs informations financières, autant pour les comités exécutifs que pour les investisseurs et les intervenants externes.
  • La nécessité de travailler et de coopérer avec les autres services de l’entreprise, pour plus de valeur ajoutée dans les informations financières et non financières

L’enjeu de la transformation de la fonction finance est hautement stratégique, tant elle a des répercussions en interne et en externe de l’organisation. L’entreprise n’a pas le droit à l’erreur sur ce projet et doit être soutenue par le management. C’est un véritable projet d’entreprise, qui nécessite d’investir dans des ressources financières, humaines et technologiques.

Quels sont les différents leviers de transformation de la fonction finance ?

1) Réaliser un état des lieux de l’existant et détailler les différents rôles de chacun : il faut partir d’un état des lieux de la fonction finance pour mieux définir ses objectifs. Une étape clé qui permet de faire le point en cours d’étapes et de voir ce qui a été réalisé et ce qu’il reste à faire pour chacun des rôles de la fonction finance.

2) Harmoniser les référentiels financiers : il est important pour une organisation, d’autant plus si elle a plusieurs filiales, de partager un seul et même référentiel financier. Il faut que les procédures, instructions et règlementations soient respectées dans chacune des entités de l’organisation. Sinon, la consolidation des données financières comportera forcément des erreurs et des écarts avec la réalité. Il faut pouvoir gérer plus efficacement et économiquement les informations issues des technologies et pour cela l’harmonisation et le partage d’un référentiel financier unique est fondamental.

3) Refonte des indicateurs de pilotage et de reporting : les changements réglementaires nécessitent forcément de revoir ses différents indicateurs. Il faut donc les mettre à jour et former/informer les collaborateurs financiers sur ces changements afin qu’ils les adoptent.

4) Convergence des systèmes d’information : la donnée est clé dans la fonction finance, encore plus que dans d’autres services. Il n’y a pas de droit à l’erreur ! La synchronisation des données des systèmes d’information voire la convergence en un seul système financier permettent d’améliorer considérablement la qualité des données informatiques et donc, des données financières.

5) Standardisation des processus : simplifier les processus et gagner en efficacité sur des tâches qui peuvent être automatisées. La simplification des processus va de pair avec la convergence des systèmes d’information. Le choix du logiciel financier (ERP, EPM ou outil dédié) doit prendre en compte les processus, le référentiel financier et les Hommes qui vont interagir avec ces interfaces. Au-delà  des processus et des systèmes d’information, il est vital de faire monter en compétences ses collaborateurs financiers pour qu’ils s’approprient ces changements et puissent les mettre en pratique.

6) Mettre en place un CSP (Centre de Services Partagés) : harmonisation des processus de gestion, adoption des meilleures pratiques, amélioration des compétences des collaborateurs, fluidification des échanges, pilotage et maîtrise des coûts … une structure telle qu’un Centre de Services Partagés permet d’améliorer la performance de la fonction finance tout en lui apportant de l’agilité pour de futurs changements.

Les points communs de ces différents leviers sont l’information, la gestion des talents et la coopération entre les différents métiers. Sans ces trois piliers, un projet de transformation de la fonction finance ne fonctionnera pas sur le long terme !

conduite-changement-humain-transformation-fonction-finance

L’humain doit être au centre de la transformation de la fonction finance

Il faut donner du sens à la transformation de la fonction finance. Au-delà  des changements en terme d’organisation et de technologie, il faut accompagner les collaborateurs financiers. Les informer sur le projet de transformation digitale (l’impact que cela va avoir sur leur métier, les différentes étapes d’évolutions du projet, etc.) et les former. Les former sur les nouveaux processus, sur les nouveaux outils, sur les nouvelles procédures et les accompagner dans ces changements. Sans Hommes, la fonction finance ne se transformera pas et c’est là l’essentiel à retenir !

Source : http://www.pwc.fr/les-directeurs-financiers-acteurs-de-la-transformation.html