D’après le cabinet Gartner, 14 % des ERP installés aujourd’hui sont en mode Cloud.  Un pourcentage encore timide mais qui grimpe année après année…

ERP cloud

Freins et réticences à l’ERP Cloud

Pour certaines entreprises, le passage à l’ERP Cloud semble encore un peu compliqué :

– Premièrement, parce que le déploiement de leur ERP On Premise n’avait pas été une chose simple à faire : grand projet de déploiement, montée de version à assumer, enveloppe budgétaire lourde. Du coup, difficile pour les organisations de passer au Cloud après avoir terminé cette course épuisante de la mise en place de l’ERP On Premise.

– La sécurité fait également l’objet de réticences. « La principale difficulté pour les entreprises est d’être convaincues que les données mises dans le Cloud le sont en toute sécurité, car qui dit ERP dit informations stratégiques. Il s’agit en quelque sorte pour les systèmes de faire leurs preuves sur la durée. A partir du moment où la gestion des achats, du commerce ou d’autres tâches se font dans le Cloud en toute sécurité, on accepte de franchir le pas plus globalement », souligne Cédric Guillouet, Associé Achats & Supply Chain au sein du cabinet de conseil Althea, spécialisé dans l’accompagnement des fonctions transverses de l’entreprise.

– Le passage à l’ERP Cloud induit aussi qu’un certain nombre de changements vont s’opérer en interne. « Les réticences actuelles existantes s’expliquent aussi par d’autres raisons : mettre l’ERP dans le Cloud revient à mettre en cause un certain nombre de développements internes dont les DSI sont en charge, ce qui a pour effet de faire perdre du pouvoir et de l’importance à ces dernières. Il s’agit alors d’une raison non plus stratégique ou technologique mais relative à la politique interne de l’entreprise », poursuit Cédric Guillouet.

Pourtant, les raisons d’investir dans un ERP Cloud sont nombreuses

1.Une meilleure gestion des données.

Le On Premise le fait déjà, mais la vraie valeur ajoutée de l’ERP Cloud réside dans la possibilité de faire des reportings personnalisés, multi-métiers, n’importe quand. Les prises de décisions stratégiques de l’entreprises vont pouvoir être basées sur des données diverses, autant financières que commerciales, etc. Le tout, en temps réel !

2.Un ERP mobile

De plus en plus de collaborateurs travaillent non plus au bureau mais dans des endroits divers et variés. L’ERP se doit d’être à l’image de ces nouveaux collaborateurs : disponible depuis n’importe quel navigateur ou application mobile. Un collaborateur doit pouvoir avoir accès à ses commandes d’achats lors de ses déplacements et pouvoir effectuer des mises à jour de ses commandes en temps réel ! Un gain de temps et d’efficacité non négligeable !

3.Une technologie plus flexible et à jour

Avec un ERP Cloud, les modifications et les mises à jour sont presque instantanées ! L’assurance pour les entreprises d’avoir un SI à jour. Plus besoin d’embaucher des dizaines d’experts en architecture et bases de données, il ne vous reste plus qu’à informer/former les utilisateurs de l’ERP de ces changements ! Fini les coûts faramineux liés à la maintenance de votre ERP !

4.Une configuration plus facile

L’ERP cloud va vous permettre de pouvoir configurer votre SI (et non plus le customiser) : Choix des modules, création ou modification des champs, etc… la configuration de l’ERP Cloud est facilitée au maximum. L’entreprise peut déployer ou enlever un module ERP selon sa volonté et surtout, rien ne lui est imposé !

5.Une interface plus ergonomique

Les ERPs Cloud et les applications Cloud en général, ont autant évolué en matière de technologies qu’au niveau de l’expérience utilisateur. Les interfaces sont mieux réfléchies pour une meilleure ergonomie : une appropriation plus rapide de l’outil informatique pour une plus grande performance ! Attention cependant, malgré qu’un ERP Cloud soit plus ergonomique, il ne faut pas oublier d’accompagner et de former vos collaborateurs dans ces changements ! L’outil (l’ERP Cloud) ne fait pas les procédures et les règles métiers, il n’en est que le support !

Vous doutez encore ?

En décembre 2016, Capgemini franchissait le pas et implémentait un ERP dans le Cloud (Oracle). On vous propose de lire le retour d’expérience du consultant Oracle ERP en charge du projet -> ici