cloud-sapL’USF, l’Association des Utilisateurs SAP Francophones, vient de dévoiler les résultats d’une enquête de satisfaction qu’il a effectué auprès de ses 2800 adhérents . Dans ces résultats, le plus surprenant est certainement l’adoption des solutions cloud de SAP par ses clients…

Le Cloud pas vraiment dans les nuages…

SAP a encore un long chemin à faire pour équiper ses clients en solutions cloud. Seuls 4% des répondants utilisent au moins une offre cloud de SAP et 13% comptent franchir le pas. Par contre, 13% des répondants utilisent déjà une offre ERP Cloud concurrente et 34% l’envisagent. Un coup dur pour SAP !
Claude Molly-Mitton, président de l’USF, explique ce résultat à 01 Business « Ces chiffres montrent que SAP a besoin de faire des progrès dans sa stratégie cloud « .

Il semblerait que le cloud soit tout simplement une opportunité pour les clients SAP de diversifier leurs outils et sortir un peu du tout SAP…

Pourquoi tant d’infidélité ?

L’étude de satisfaction réalisé par l’USF avance deux points :

– Les consultants SAP ont un bon niveau d’expertise (pour 72% des répondants) mais SAP à des relations « trop » commerciales avec ses clients : 38 % des répondants estiment que leur relation avec SAP est « vouée à en tirer uniquement un profil financier pour SAP ». Seuls 9 % considèrent SAP comme un partenaire stratégique !

– 93% des répondants ont un avis négatif sur la transparence des règles commerciales liées à la définition des accès indirects (les accès indirects désignent l’accès à des ressources SAP depuis d’autres logiciels). SAP semble demander à ses clients d’acheter des licences pour s’interfacer avec d’autres logiciels, même quand il est techniquement possible de ne pas passer par ses modules.

Même si une majorité des clients SAP sont satisfaits de leurs solutions actuelles (cf Résultats contrastés pour l’ERP de SAP), le passage au cloud risque d’être plus compliqué pour l’éditeur. La fidélisation de leurs clients doit aussi passer par une relation de confiance et à forte valeur ajoutée, non pas comme une simple relation client/fournisseur.

SAP a tout de même encore des beaux jours devant lui : certaines entreprises passent à peine à des nouvelles versions de l’ERP ECC 6, l’idée même de passer à une version cloud ne doit même pas les effleurer… Un temps de répit que SAP va sûrement utiliser pour peaufiner sa stratégie cloud et travailler les points d’améliorations révélés par l’enquête de l’USF !

Source : SAP n’est pas le premier choix de ses clients dans le cloud via 01 Business