Le digital en entreprise, c’est quoi ?

Le digital, c’est une nouvelle façon de faire du business avec des nouvelles technologies qui changent tout !

Mais quelles sont ces nouvelles technologies dont on parle ?
Parmi celles qui nous entourent depuis quelques années déjà, il y a tout d’abord le Cloud. Le Cloud permet d’héberger très facilement des serveurs à différents endroits. On peut aujourd’hui déployer des applications très rapidement. Alors que le déploiement d’un logiciel On Premise pouvait durer entre 2 à 3 ans, on compte en moyenne 6 à 9 mois pour déployer un logiciel Cloud.

Le mobile est également une de ces nouvelles technologies. Dans le monde professionnel, le mobile change un tas de choses, notamment pour les populations sur le terrain (les commerciaux, les techniciens etc.) Combiné à la géolocalisation, c’est une technologie qui change la façon de travailler et les habitudes.

Et enfin, le social. Il ne s’agit pas vraiment d’une nouvelle technologie mais plutôt d’un nouvel usage. Il consiste à faciliter, via des plateformes de réseaux sociaux d’entreprise, la communication pour qu’ensuite le transfert d’informations entre collaborateurs se fasse plus facilement.

De nouveaux usages en entreprise

Le digital, nous le disions, ce sont de nouvelles technologies et donc de nouveaux outils.

En termes de nouveaux outils, on voit fleurir depuis 3, 4 ans de nouveaux CRM avec tout ce qui va autour. Et oui, le CRM, ce n’est pas seulement un commercial qui va faire son compte rendu de visite. C’est aussi les services clients qui vont pouvoir aller gérer les demandes clients etc. Les LMS, les réseaux sociaux d’entreprise, les plateformes pour gérer les emails et les documents font également partie de ces nouveaux outils qui arrivent aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’entreprise.

Mais, derrière la mise en place de nouveaux outils il y a surtout des hommes et des femmes qui se retrouvent avec des nouveaux gestes à appliquer. Mais pas n’importe quel geste, un geste digital !

On met à la disposition de nos collaborateurs tout un tas de nouvelles applications. Des applications pour saisir ses temps, pour saisir ses congés, pour déclarer ses choix de plan d’épargne entreprise etc.
Mais, cela signifie qu’un employé va avoir 5, 6, 7 applications différentes à utiliser sur son poste de travail ou sur sa tablette.

Cependant, nous sommes tous humains. Malgré qu’elles soient ergonomiques, design et sexy, il est difficile d’absorber toute cette masse de nouvelles application et usages d’un coup.

Le Digital c’est une histoire d’hommes et de femmes

En effet, quand vous déployez des nouveaux outils digitaux, ce sont vos collaborateurs qui vont utiliser au quotidien ces outils. Ils sont donc fortement impactés.  Mais, si on se penche de plus près sur vos employés, et sur leur approche quant à ses nouveaux outils, on s’aperçoit qu’ils ne sont pas à l’aise sur les outils digitaux. Seuls 27% des salariés se sentent tout à fait à l’aise avec les nouvelles pratiques digitales (TNS Sofres) et 50% des salariés ne se sentent pas assez accompagnés sur les outils digitaux (Etude Shortways) !

Quelles conséquences de ce mal-être avec les pratiques digitales ?

training business applications

Lorsque vous êtes confrontés à des utilisateurs qui ne sont pas à l’aise sur les outils digitaux en entreprise, voici ce que cela peut donner :

  • surutilisation de la plate-forme d’assistance.
  • sous-utilisation du système d’information.
  • rejet de l’outil et stress de la part de vos collaborateurs.

Des conséquences à éviter lorsqu’on dépense des montants très importants dans de nouveaux outils (nouveau système d’information par exemple). Vos collaborateurs en sont conscients et disent justement avoir des attentes en termes de formation et d’accompagnement. Ils veulent acquérir de nouvelles compétences mais surtout aimeraient apprendre à gérer leur stress numérique pour être plus efficaces.

Mais comment les former ?

Avec l’avènement du digital, il faut passer à de la formation digitale et en finir avec les sessions de formations présentielles longues et coûteuses (surtout quand on sait que 80% du contenu de la formation traditionnelle est oublié au bout d’un mois).

Digitaliser la formation ça veut dire quoi ?

Premièrement, on peut digitaliser le contenu de formation, en faisant de l’Elearning, du Micro Learning. Ceci n’est pas nouveau, beaucoup d’entre vous le font déjà.

Et puis, il y à également digitaliser la formation dans la façon d’y donner accès. Aujourd’hui le contenu de formation est déposé sur des plateformes LMS, des intranets, réseaux sociaux d’entreprise. C’est ainsi que vos collaborateurs ont accès à tous vos contenus de formation.

Mais que cela signifie-t-il ? En tant qu’employé, cela signifie que, lorsque je travaille sur une application, je dois me rendre sur 2 voire 3 différentes autres applications ou plateformes pour aller chercher de l’information (regarder une vidéo tuto, consulter une procédure métier etc.). Comme expérience utilisateur, il y a mieux !

Devoir agir ainsi n’est plus forcément au goût des employés d’aujourd’hui. En effet les besoins d’apprentissage de vos collaborateurs ont changé !

Une formation digitale pour des apprenants modernes !

Votre employé d’aujourd’hui est bien différent de votre employé d’hier. D’après la recherche Bersin, l’employé moderne a soif de liberté, d’autonomie, est impatient et surtout, a peu de temps à consacrer à sa formation.

L'apprenant moderne par Bersin by Deloitte

  • Il ne peut consacrer que 1% de son temps par semaine à sa formation et au développement de ses compétences
  • Ne peut pas passer plus de 4 minutes devant une vidéo
  • Est interrompu toutes les 5 minutes en moyenne

Les apprenants ont pris le pouvoir sur leur formation. Ce sont eux qui recherchent des informations (et supports de formation) au moment où ils en ont besoin. Leur apprentissage se fait tous les jours, dans différentes situations. Le modèle d’apprentissage 70/20/10 nous apprend d’ailleurs que 70% de notre apprentissage se fait par la pratique et l’expérience, et non pendant des classes présentielles… Aujourd’hui nous apprenons au moment où nous en avons besoin et nous cherchons, bien souvent, des réponses à nos problèmes, en dehors des circuits traditionnels de la formation. Vos employés trouvent des solutions à leurs problèmes sur les moteurs de recherche du type Google. Le manque de temps et l’impatience explique également le fait que les collaborateurs peuvent se désintéresser des formations traditionnelles, au profit de l’auto-formation, pour répondre à leurs besoins.

Etes vous prêt à digitaliser vos formations ? L’avez vous déjà fait ? Quelles sont vos freins ? Moteurs ?