Les rapports financiers des entreprises françaises sont trop longs et surtout ne se projettent pas assez selon KPMG.

KPMG les rapports financiers français sont trop longs

Pour la 2ème année consécutive, KPMG a analysé 270 rapports annuels en provenance de 16 pays (Allemagne ; Afrique du Sud ; Australie ; Brésil ; Canada ; Espagne ; Etats-Unis ; France ; Hong-Kong ; Irlande ; Italie ; Japon ; Malaisie ; Royaume-Uni ; Russie et Suisse) et répartis entre 15 secteurs d’activité (hors services financiers).

Le constat est sans appel : les rapports annuels publiés par les entreprises ne répondent pas assez aux questions-clés que se posent les investisseurs pour évaluer le potentiel et la performance des entreprises !

Rapports financiers : trop d’informations, tue l’information !

Selon l’étude réalisée par KPMG, les rapports annuels français sont les plus longs du monde ! Avec en moyenne 310 pages, la France écrase tout concurrence (en moyenne 204 pages dans le reste du Monde). Des chiffres qui doivent être bien interprétés. Aujourd’hui les Départements financiers doivent analyser des données financières mais aussi non financières. De nombreuses données qui doivent être traitées et analysées via des systèmes d’informations complexes mais aussi via des processus et des procédures qui doivent être suivis à la lettre. Pas toujours facile pour les collaborateurs de suivre tout ça, surtout quand ils ne sont pas assez bien accompagnés…

KPMG les rapports financiers ne voient pas encore sur le long terme

Une vision à long-terme pas encore maîtrisée

KPMG alerte aussi sur le fait qu’une grande partie du contenu de ces rapports financiers sont dédiés aux états financiers passés de l’entreprise (42%). Seuls 15% des contenus sont dédiés à la stratégie de l’entreprise. Moins de 10% des entreprises identifient les risques liés aux choix stratégiques, à la pertinence des produits et à la conduite du changement.  Pourtant, le Département Finance à un rôle majeur à jouer dans ce domaine et dans la Transformation des entreprises (Stratégie Digitale & co) !

Quels conseils pour améliorer les rapports financiers ?

KPMG propose six axes d’amélioration :

  1. Donnez aux investisseurs les informations dont ils ont besoin
  2. Produisez un contenu clair et à valeur ajoutée
  3. Proposez des KPIs sur le long terme
  4. Mais aussi des KPIs qui s’alignent avec la stratégie de l’entreprise
  5. Proposez plus d’analyses sur les données stratégiques
  6. Focalisez-vous sur des analyses du risque en rapport avec le futur

Cette étude fait en tout cas écho avec la nécessité, pour les départements Finance, de transformer la fonction finance et de donner du sens à l’information financière : simplification des process, réduction des coûts, évolution des systèmes d’information. Des chantiers qui permettront inévitablement de simplifier le travail des collaborateurs et de clarifier les rapports financiers.

Source : The KPMG Survey of Business Reporting – 2e edition