Les directions financières ne sont pas épargnées par la transformation digitale. Les DAFs se doivent de prendre en compte des multitudes de données et d’être réactifs pour disposer d’informations pertinentes. Mais selon BearingPoint, seuls 35% des directeurs financiers déclarent avoir défini une stratégie digitale de la fonction finance…

stratégie digitale de la fonction finance DAF

Des impacts externes et internes qui doivent être maîtrisés

Aujourd’hui, les Directions Financières doivent faire face autant à des événements externes qu’internes.

En externe, les DAFs doivent faire face à de nouveaux environnements disruptifs, la volatilité économique, les pressions financières, les nouvelles technologies, etc. Ils doivent surtout savoir comment les anticiper.

En interne, les DAFs doivent faire face à des pressions :

  • sur les délais,
  • sur la qualité (multiplicité des systèmes d’informations) et,
  • sur les coûts (produire de la valeur et rechercher l’efficacité et la productivité de ses équipes).

Les DAFs doivent surtout savoir manager leurs équipes pour qu’elles acceptent de transformer leur méthodes de travail, à grand effort de conduite du changement (communication, formation).

Une stratégie digitale de la transformation de la fonction finance doit permettre justement de contrôler et d’anticiper tout ces impacts et changements. Pourtant, seuls 35% des directeurs financiers déclarent avoir défini une stratégie digitale !

Les DAFs se doivent de rattraper leur retard !

Selon BearingPoint, le retard des DAFs, face au digital et à la transformation de la fonction finance, s’explique par :

  • les priorités des DAFs : la qualité et la fiabilité des chiffres passent avant le digital
  • la méconnaissance des outils
  • une certaine résistance au changement
  • la peur du Cloud et de l’insécurité des données
  • le manque d’anticipation des compétences nécessaires aux collaborateurs financiers de demain

Pourtant, la transformation de la fonction finance doit être rapidement prise en compte. Sinon les Directions Financières vont perdre de leur influence dans les entreprises. Ils vont également perdre en attractivité, notamment auprès des « digital natives ».

Comme le rappelle BearingPoint, les DAFs ont tout intérêt à prendre à bras le corps le sujet du digital dans la fonction finance : « L’adoption de ces leviers technologiques doit permettre aux CFO de rendre leurs directions plus efficaces et de recentrer leurs efforts sur des analyses à plus forte valeur ajoutée. La transformation digitale de la fonction finance peut aussi servir d’accélérateur à la transformation des autres directions de l’entreprise. Le rôle et la vision transverses du CFO le place au premier plan pour s’affirmer en tant que Business Partner aux côtés des Directions Générales et Opérationnelles ».

Quels projets pour transformer la fonction finance ?

Les grands projets de transformation de la fonction finance tournent autour de :

  • L’harmonisation des référentiels financiers
  • La convergence des Systèmes d’Informations : de nouvelles applications Cloud font leur apparition et viennent ajouter une plus-value aux ERPs classiques. Selon BearingPoint, 34% des Directions Financières ont un projet de déploiement d’une applications Cloud pour le planning et le forecasting.
  • Un accès en temps réel aux données (un souhait pour 76% des Directeurs Financiers selon BearingPoint)
  • Une mise à jour des indicateurs de pilotage qui amène à l’élaboration de nouveaux processus

En terme de communication interne, 82% des DAF attendent des applications Cloud une amélioration du partage de l’information et des bonnes pratiques. Pourtant, aucun cas d’application n’est encore connu… Le moment de penser à une solution telle que celle de Shortways. Elle permet d’afficher les bonnes informations (procédures, modes opératoires, instructions) directement dans tous vos logiciels métier. Ainsi, vous accompagnez les collaborateurs financiers dans ces changements !

En conclusion, une bonne définition d’une stratégie digitale de la fonction finance passe essentiellement par trois piliers : les hommes, les outils et les process. Une nécessité pour toutes les Directions Financières. Et ce n’est pas puisque tout va bien, qu’il ne faut pas évoluer, bien au contraire, il faut être pro-actif ! C’est bien cela qui fera la différence sur la durée.

Sources :