gaspiller argent coutsSelon les cabinets d’études Gartner et Ventana, la mauvaise qualité des données à un impact majeur sur le fonctionnement des entreprises :
– La qualité de vos données influe en moyenne 20% de votre productivité de travail
– Lorsque vous n’atteignez pas vos objectifs commerciaux, cela est dû à 40% au manque de qualité de vos données
– Dans 2/3 des organisations, les analystes de données passent plus de temps à traiter les données qu’à les analyser.

Aujourd’hui la mode est au Big Data dans le milieu des entreprises : trouver, stocker et analyser toujours plus de données pour avoir un maximum d’impact sur son marché.
Il crée une réelle dynamique au sein de nos organisations : le Big Data peut apporter encore plus de valeurs à nos clients et surtout peut être un moyen d’augmenter considérablement notre chiffre d’affaires.
Encore faut-il bien exploiter ces données car, derrière le phénomène du Big Data, se cache le spectre des coûts financiers de plus en plus importants liés à la mauvaise qualité et à la mauvaise exploitation de celles-ci.

La stratégie est dès aujourd’hui de trouver de nouvelles méthodes et applications pour traiter les données qualitativement et quantitativement et leur donner une réelle valeur au sein des organisations. Elles est devenue primordiale pour développer un avantage compétitif, obtenir le meilleur de ses collaborateurs et réduire ses coûts d’exploitation.

chief data officer

L’importance de la qualité des données est telle que d’ici 2015, la moitié des Grands comptes auront créé un nouveau poste au sein de leur organisation, le Chief Data Officer.

Source : http://www.the-decisionfactor.com/information-management/what-is-dirty-data-costing-you/?q5393979=1

Shortways : la bonne information, au bon moment