learner voiceLa transformation digitale des entreprises amène à repenser les process, outils et dispositifs internes : la formation se renouvelle également, avec ce que l’on appelle le « digital learning ».

Towards Maturity, un organisme à but non lucratif anglais, dont la mission est de favoriser le développement des technologies de learning dans le monde du travail, a publié récemment les résultats de son étude bisannuelle « The Learner Voice » qui fait état des attentes et tendances en matière de formation au sein des administrations et entreprises. Avec pas moins de 5700 répondants répartis aux UK et en Europe, Towards Maturity apporte un regard d’expert sur le digital learning.

Social et autonomie font bon ménage en formation

Comme nous avons pu en parler dans un précédent article (le modèle 70/20/10), le social tient une part importante dans l’apprentissage des collaborateurs. Il est surtout très plébiscité ! Pour 91% des répondants, le travail en équipe est source de savoirs et d’apprentissages, tout comme les conversations entre collègues pour 83% des répondants. De nombreux dispositifs digitaux permettent de favoriser ces échanges, comme les plateformes collaboratives et les réseaux sociaux internes.

Les collaborateurs d’entreprises ont soif de rencontres et de partages de connaissances avec des collègues mais 47% des répondants sont aussi de plus en plus intéressés par des dispositifs de self-learning pour apprendre en toute autonomie et à leur rythme. Portés par les innovations digitales, les assistants virtuels (aussi appelés ePSS) permettent aux utilisateurs d’apprendre tout en travaillant, de façon informelle.

Apprendre pour travailler mieux et plus vite

Pour 75% des répondants, la formation est efficace dès lors qu’elle permet de travailler mieux et plus vite. En même temps que la digitalisation des entreprises, les apprenants ont aussi changé : ils ont soif de liberté et sont impatients. Le problème est qu’aujourd’hui les solutions de formation proposées ne répondent pas toujours à ces attentes : 63% des répondants n’ont pas assez de temps à consacrer à la formation et 41% des répondants ne trouvent tout simplement pas de contenu de formation en adéquation avec leurs besoins.

L’étude de Towards Maturity démontre bien une évolution des besoins des apprenants : autonomie, temps réduit, collaboratif. Des besoins qui doivent aussi trouver une corrélation avec les objectifs de l’entreprise et des Services Formation.

Moderniser l’apprentissage grâce au numérique : agilité et « sur-mesure »

Towards Maturity a fait un focus sur les organisations les plus efficaces en matière de formation (cf Top Deck sur l’image) : en quoi permettent-elles de combiner besoins individuels des collaborateurs et objectifs organisationnels ?

La clé de succès semble être dans l’agilité et dans l’intégration des dispositifs d’apprentissage dans l’environnement de travail des collaborateurs, au cœur même des process : face à une problématique donnée, selon sa maturité, le collaborateur doit pouvoir apprendre à la résoudre, accéder à la bonne (in)formation au bon moment, pour une performance immédiate et un apprentissage (informel) sur la durée.

Comprendre comment et pourquoi les collaborateurs veulent apprendre doit être la base de toute stratégie de formation. Sans passer par cette étape, il sera impossible d’atteindre les objectifs de l’entreprise tout en répondant aux besoins des collaborateurs.

Étude complète « The Learner Voice : Part 2 » à télécharger sur Towards Maturity